La Libye sous la menace d'Al-Qaïda

 

 

 

La Libye sous la menace d'Al-Qaïdahttp://memorix.sdv.fr/5/www.ladepeche.fr/infos/Monde_articles/147158127/Position1/SDV_LDM/default/empty.gif/546e6831396b30762f39674144732f54?rub=conflit

 

Pourquoi cette guerre déclenchée à la va vite par la France ?

Les propos d’alors, du colonel Kadhafi, annonçaient la présence d'Al-Qaïda parmi les insurgés et disait en ces termes qu’ils avaient ouvert les prisons et armé des condamnés à mort ou à perpétuité. Alors maintenant on retrouve cette vérité, mais ce n’est pas pour cela que l’on arrête la guerre, au contraire on s’enfonce un peu plus, et tout cela mènera où cela nous mène toujours dans un conflit : voir l’Afghanistan et l’Irak. Des centaines de milliers de morts autorisés par les forces Occidentales, laissant le champ libre à Al-Qaïda. Autre chose pousse les va-en-guerre, c’est l’Ordre Mondial qui veut s’imposer partout, « peu importe le mensonge pourvu que l’on tienne le cap » : voilà leur devise. Et la France est mouillée jusqu’au cou dans cette affaire, il y a quelque chose que l’on veut nous cacher mais qui sortira un jour : Il n’y a rien de caché qui ne sera mis au grand jour (paroles du Seigneur Jésus).

La visite éclair du sénateur républicain américain John Mc Cain dans le bastion rebelle libyen de Benghazi, en fin de semaine, va-t-elle signer une nouvelle étape dans la guerre contre le régime du colonel Kadhafi ? C'est en tout cas son souhait. L'ancien candidat à la Maison Blanche a en effet pressé les États-Unis d'intensifier leurs frappes aériennes sur la Libye en faisant valoir qu'une impasse militaire prolongée profiterait à Al-Qaïda.

« Plus on attend, plus le risque d'impasse est élevé. Et si le risque qu'Al-Qaïda prenne part au conflit vous inquiète, sachez que rien ne profitera plus rapidement et dangereusement à Al-Qaïda qu'une impasse », a déclaré le sénateur américain dans une interview diffusée hier sur la chaîne de télévision NBC.

« Il est assez clair que les États-Unis doivent jouer un rôle plus important au niveau de la puissance aérienne » engagée, a-t-il dit. « Nos alliés de l'Otan n'en ont ni les capacités ni vraiment l'envie […] », a-t-il poursuivi. Répondant au souhait de certains pays de l'Otan d'une intensification des opérations aériennes, le président américain Barack Obama avait autorisé jeudi le recours à des drones armés en Libye, qui ont mené leurs premières frappes samedi.

Fortes explosions à Tripoli

Par ailleurs, des fortes explosions ont secoué dans la nuit de dimanche à lundi le centre de Tripoli, tandis que des avions survolaient la capitale libyenne.

Les explosions ont été ressenties dans plusieurs quartiers de la capitale libyenne, cible de raids intensifs de l'Otan.

Il avait été dit que l’on ne s’en prendrait pas au colonel Kadhafi, mais son quartier général a été bombardé pour tuer. Encore le mensonge qui se perpétue.

Que les « Alliés » restent chez eux, ils ont beaucoup de problèmes à régler, ne serait-ce que les intempéries et cataclysmes de toutes sortes qui ont fait là aussi des centaines de morts. Est-ce le retour de bâton ? Allez savoir !

 

Réaction du Vatican contre la France dont on ne tient pas compte

 

Accueil / Home

 

--